Les Miettes

  • A partir de quel âge peut-on avoir un compte Facebook ?

  • Tout commence par la fraternité

    Monde éducatif


    Proviseur, chef des travaux et professeurs
    du Lycée professionnel de Boulay, suite au Spectacle/Débat :

    « Le proviseur du Lycée professionnel de Boulay 57220, le chef des travaux, les professeurs présents à la présentation du groupe « les miettes » tiennent à remercier ce dernier pour son professionnalisme et sa faculté d’intéresser les élèves via le côté dynamique et interactif des thèmes abordés. Faire naitre une prise de conscience sans faire la morale, constitue une excellente manière d’impliquer les élèves de 3e DP dans une réflexion sur leur passé, leur devenir, les choix qu’ils auront à faire tout au long de leur vie.

    Un grand bravo encore ! »

    Raoul Leininger (Educateur spécialisé) :

    « A une époque dans laquelle l’essentiel des relations humaines transite par la toile et les réseaux sociaux virtuels, on ne peut qu’adhérer à une telle initiative. En alliant culture, expériences personnelles et débat. L’idée novatrice d’aborder la notion de citoyenneté avec les plus jeunes me semble tant pertinente qu’adaptée aux problématiques actuelles. L’écoute et le respect de la parole et l’opinion de chacun pouvant sans aucun doute favoriser le dialogue. »

    Mme CAMPAGNOLO, Conseillère Principale d’Education, suite au  Spectacle/Débat :

    « Merci pour cette belle prestation, qui correspondait parfaitement à ce que l’on recherchait. Ce débat concert est un outil efficace pour engager une réflexion avec les jeunes. Parfaitement adapté au centre aéré ou au milieu scolaire, il contribue à la mise en œuvre de l’éducation citoyenne.

    Ce dispositif met les enfants au cœur de la relation adulte-jeune dans lequel il devient responsable et acteur de sa propre pensée, développant ainsi une attitude positive dans une démarche valorisante, profitable à tous et au climat de l’établissement. Les enfants ont été très réceptifs à cet exercice ludique-éducatif, et ont aimé partager et échanger avec les adultes. Les thèmes proposés étaient d’actualité et ont permis aux enfants un regard différent et positif sur la société actuelle. »

    M. S., professeur de Sciences Economiques et Sociales :

    « L’enseignement de l’ECJS (Education Civique Juridique et Sociale) constitue un champ tout-à- fait intéressant pour l‘atelier ‘Mallette citoyenne’ qui a pour but de sensibiliser l’élève à la notion de citoyenneté et cela dans toutes ses dimensions. Par ailleurs, il nous est demandé expressément de travailler sur des supports variés. En ce sens, ces projets sont tout à fait adaptés. »

    P. I., Professeur d’Histoire – Géographie & Education Civique :

    « L’atelier ‘Mallette citoyenne’ s’inscrit dans le quotidien d’un établissement scolaire. De ce point de vue la présentation de « Accusation » peut amener les élèves à une réflexion sur leur propre attitude citoyenne et responsable dans l’établissement.
    Ensuite, les notions d’égalité, de refus des discriminations développées dans le programme de 5ème en Éducation Civique d’une part, les principes élémentaires de la justice analysés en 4ème en Éducation Civique d’autre part trouvent dans ce film-animation quelques échos. Les enseignants peuvent trouver là des pistes réutilisables en cours d’Éducation Civique.
    Enfin, le rôle de plusieurs acteurs de la vie scolaire est abordé dans ce film- animation. Le rôle du délégué me semble ici important. Une réflexion sur ce thème est envisageable dans un court débat qui pourrait suivre la présentation de « Accusation ».»